Chocolat gourmand

“La gourmandise commence quand on n’a plus faim.” Alphonse Daudet 

La couleur de la semaine

Un fil d’Ariane hebdomadaire pour tisser une année colorée de sens.

Un carré de chocolat ça vous dit ?
Je vous livre aujourd’hui une confidence très intime : Le Chocolat gourmand c’est ma drogue. Depuis très longtemps. Je me suis rendue compte qu’à force je manquais peut-être un peu d’imagination : quand j’ai un creux, je prends un carré de chocolat et puis quand je n’ai pas le temps de déjeuner je termine la tablette de chocolat. Dans mes stages il y a toujours du chocolat. Quand je reçois chez moi, j’offre du chocolat. Au restaurant un dessert au chocolat est un must. Quand je suis triste ou en colère je me soigne avec des carrés de chocolat. Je n’ai pas encore testé le gommage au chocolat mais ça ne saurait tarder.

Il y a quelques jours j’ai pris une très grande décision : celle d’observer avec discipline la motivation profonde qui me pousse irrésistiblement vers le Chocolat gourmand. Est-ce la faim? Est-ce l’envie ? Est-ce sa couleur suave ? Ou est-ce un manque affectif à combler? Un besoin de douceur et d’apaisement?

Je fais bien la distinction entre les vêtements qui me vont, ceux qui m’attirent et les achats coups de cœur qui me ressourcent sur le moment mais qui sont voués au placard.

Et bien justement, le Chocolat gourmand vient m’indiquer aujourd’hui si ma gourmandise est celle du corps ou du cœur. Lorsqu’un aliment comble autre chose qu’un besoin réel du corps physique, celui-ci le stocke. Exactement comme votre garde-robe qui stocke des vêtements que vous ne portez pas.

Le Chocolat gourmand éclaire le cœur ou écœure le corps.

Le Chocolat gourmand, c’est aussi ce qui me guide vers mon essentiel. Il révèle ma structure : de quoi ai-je réellement besoin pour me ressourcer? Que dit mon corps ? Quel est mon axe ? Lorsque je le mange au lieu d’écouter ce qu’il cherche à me dire, c’est comme si j’engloutissais le phare qui se présentait pour m’éclairer. Et je l’annule par la même occasion.

Lorsque le Chocolat gourmand respecte le corps, il déploie son élégance. Charme, inspire, explose dans le palais. Le Chocolat gourmand coule dans tout ce que j’entreprends et le nourri. Il est présent lorsque j’ouvre un nouveau fichier pour créer une identité graphique. Il me fait saliver lorsque j’installe mes étoffes de couleur pour un nouveau stage. Il titille mon odorat lorsque je suis sollicitée pour une expérience professionnelle nouvelle.

Le Chocolat gourmand, est ce qui me fait lever le matin. Il me mobilise et me met en appétit, en curiosité et en gourmandise pour créer du savoureux, du raffiné, du frais. Pour me renouveler avec une épaisseur douce et généreuse. Le Chocolat gourmand agit avec magie et lorsqu’on n’a plus faim.

Dans la félicité,
Youmna

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *