La petite robe noire de Chanel ? Rien à voir avec VOTRE élégance !

La petite robe noire est née en 1924, elle a 90 ans aujourd’hui ! Depuis elle n’a pas pris une seule ride. On la retrouve dans toutes les vitrines. Dans tous les magazines. Dans toutes les garde-robes. Elle a su s’imposer comme un must aussi bien pour la fashionata avertie que pour l’intello. Elle représente le glamour, la simplicité et l’élégance. Mais est-ce vrai en pratique ? Cette poussière d’étoile que l’on nous vend nous fait rêver ! Plus nous rêvons, plus la chute est douloureuse. Ça vous parle ? Quel décalage et quelle déception face à votre miroir : “je ne suis pas aussi belle que la promesse que l’on m’a faite”! Petite robe et grande décadence. Cette situation vous est-elle familière ?

La petite robe noire : symbole d’une vie austère refoulée

J’ai tenté de déplier la genèse de cette création réussie. J’y ai trouvé une histoire que Chanel voulait rangée, voir effacée à jamais. Il s’agit de son passé austère dans un orphelinat religieux, à la suite du décès de sa mère lorsqu’elle était jeune adolescente. Elle s’y est sentie triste et emprisonnée durant toute cette période. Elle n’a jamais voulu évoquer cet épisode de sa vie : “Ne m’en parlez pas. Vous pouvez mourir plus d’une fois dans votre existence vous savez.”* Constat intéressant pour une créatrice qui a privilégié par la suite le noir, le blanc et le gris, l’austérité et la symétrie de ses tailleurs. Coco Chanel a utilisé malgré elle cette énergie de tristesse, de rigueur et d’austérité qu’elle reniait tant, dans ses propres créations. Elle a fait de son deuil indigeste, une œuvre reconnue. Sa force de caractère et son tempérament lui ont permis de s’imposer comme une des femmes les plus influentes du XXe siècle. Savez-vous pourquoi ? Parce que l’essence de sa quête est profondément juste ! Elle avait réellement ce don de faire bouger les femmes de l’intérieur et de vouloir leur apporter plus de liberté dans leur mouvements, leurs gestes et leur pensées. Son passé obscur était à la fois un écran à sa clairvoyance et un vecteur de sa réussite. Rien n’est jamais lisse. Notre vie est une complexité de paradoxes qui se conjuguent selon la mélodie intérieure que nous décidons de libérer.

“Ce que j’essaye de faire est de permettre aux femmes de bouger aisément, de ne pas se sentir déguisées, ne pas changer d’attitude, de manière d’être selon la robe dans laquelle on les a fourrées. Je crois que c’est le don que je possède.”

Coco Chanel

La petite robe noire : secrets de réussite

Je vais vous révéler selon moi, les secrets qui ont fait de la petite robe noire de Chanel une révolution réussie.

1. Elle est simple
Tout d’abord, Chanel avait compris que pour faire apparaitre une femme, il fallait enlever du vêtement tout ce qui n’était pas nécessaire. Tout ce qui encombre. Mais la simplicité est très variable d’une femme à une autre. Et ce qui parait simple sur l’une, comme un tailleur symétrique avec une ligne blanche tout le long, peut paraitre écrasant et tassant sur l’autre. Chanel a fait faire un bond à la mode. Aller dans l’épure géométrique en faisant abstraction des différences qu’il y a entre chaque femme ne suffit pas. Hors elle a su imposer la simplicité comme un concept au service de LA femme. Ce qui convient parfaitement à un concept marketing. Sauf que vous n’êtes pas cette femme.

2. Elle est “petite”
Le mot “petite” est très stratégique ! Il nous fait penser que cet élément indispensable de notre garde-robe 1) ne prend pas de place, 2) ne coûte pas cher et 3) nous rend élégante avec peu d’efforts. Tout ce qui est “petit” est aimable, mignon, facile. Elle le disait elle-même : “les mots sont comme des allumettes : il y en a qui prennent, d’autres pas.”

3. Elle est noire
Si la mode est tombée d’accord sur le consensus que le noir c’est l’élégance et qu’il va avec tout et à tout le monde, alors “la petite robe noire” est en plein dans le mil. Exit les hésitations sur les couleurs qu’on aime et qui nous vont, celles qui sont appréciées et celles que l’on juge. Seulement, est-ce vrai que le noir va à tout le monde et avec tout ? Je vous invite pour cela à lire mon précédent article “Le Noir vous va ? 3 coups de pouce pour le savoir.

La petite robe noire + vous = Le grand trou noir

Il existe un fossé entre vous et le monde lorsque vous portez “la petite robe noire”, un décalage énorme entre le concept marketing réussi et la femme que vous êtes. La “petite robe noire” va à tout le monde, donc à personne! Ou à très peu de personne. En réalité elle n’est personne et c’est ce qui arrange. En la portant, on ne prend pas de risque puisqu’on n’affiche pas de point de vue, ni qui on est, on diminue sa propre lumière donc on se fond un peu plus dans la masse. “La petite robe noire” vous avale littéralement pour devenir un trou noir dans la foule noire. Où sont passés votre complexité, votre charisme, votre présence, votre rayonnement, votre particularité ? Ah bon ? Vous ne pensiez pas en avoir ? Tiens, tiens !

Dans les cycles de formation que je propose à partir de cet été pour trouver votre tenue idéale, je vais vous amener à imaginer l’équivalent de “la petite robe noire” pour vous. C’est-à-dire le vêtement spécifique indispensable pour VOTRE garde-robe. Celui qui vous permet de bouger confortablement et d’être vous-même en toute situation. Comment est-il et comment le batiseriez-vous ? Comment vous fait-il rayonner à votre maximum et quel en est l’impact sur vous, votre vie et votre entourage ?

Curieuses de savoir quelle est votre petite robe à vous, celle qui vous sublime et souligne votre beauté unique?

Commencez ici !

*Source : “Le code caché de votre destin” de James Hillman

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *