Lilas délicat

“Ici-bas tous les lilas meurent, Tous les chants des oiseaux sont courts. Je rêve aux étés qui demeurent toujours.” Sully Prudhomme 

La couleur de la semaine

Un fil d’Ariane hebdomadaire pour tisser une année colorée de sens.

Le Lilas délicat est l’expérience naissante d’une relation verticale à soi-même et au monde. Le Lilas délicat hésite comme toute chose qui débute. C’est précisément le secret de son charme. Il trébuche tout en sachant qu’il s’agit là d’un apprentissage plutôt que d’une erreur. Les événements le surprennent afin qu’il puise sa délicatesse à partir de ses racines. Et qu’il érige ses hésitations en un calme certain. Le Lilas délicat aspire à devenir du violet vibrant. Mais il ne l’est pas encore. Reconnaitre que son émergence est naissante, constitue sa force.

Le Lilas délicat surgit comme un mystère pour nous rappeler que les solutions se trouvent à l’intérieur de nous. Il nous initie aux rituels qui nous permettent d’ancrer une discipline quotidienne, simple et efficace afin de nous souvenir de notre nature divine. Et de manifester notre Être Racine. Le Lilas délicat est le petit pas quotidien et régulier qui nous permet d’accomplir lentement mais surement de grandes choses. En réalité, le violet vibrant qui pourrait nous impressionner, comme tout projet abouti, n’est que la somme d’une multitude de petits pas Lilas délicat.

Le Lilas délicat est le calice de la joie. En plongeant dans l’expérience, il sort de l’ignorance. Il découvre sa responsabilité qui jusque là était endormie. Il a un pied dans le doute et l’autre dans l’éveil. Ça le déséquilibre. Le Lilas délicat se place alors instinctivement dans son axe pour se verticaliser. Après quoi il marche. En déplaçant son axe avec lui. Trait d’union naissant entre le ciel et la terre, le Lilas délicat nous apprend à traverser l’inconfort de la croissance pour réaliser qu’au bout du compte tout est joie.

Les 4 voies que nous indique les pétales du Lilas délicat
=> Respirer et ralentir pour ressentir et se laisser traverser par ce qui est.
=> Danser pour célébrer la mobilité du corps et de l’esprit. Assouplir et entrainer la colonne vertébrale.
=> Se relier à la dignité qui est en soi, est un appui puissant pour traverser l’inconfort. Et se rappeler la noblesse de notre essence.
=> Ancrer une discipline quotidienne régulière de quelques minutes qui contribue à votre croissance.

Que cette nouvelle semaine vous soit inspirante et confiante.

Dans la félicité,
Youmna

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *