Roux éternel

Quand tu m’embrasses je roux cool. 

La couleur de la semaine

Un fil d’Ariane hebdomadaire pour tisser une année colorée de sens.

Mon ami Philippe Guinet, auteur-interprète-réalisateur-acteur-poète-au-charme-discret-mais-certain-et-au-talent-fin-siphonné-et-tendre-et-j’en-passe m’a lancé un petit défi bien sympathique. Il m’a donné la première phrase et la dernière phrase de la couleur de la semaine que vous pouvez repérer en gras dans le texte. J’ai choisi le visuel et écrit l’histoire qui me venait entre ce début et cette fin. C’est le Roux éternel qui m’est apparu.

Le Jaune était au rendez-vous, le Rouge se faisait attendre lorsque soudain, contre toute attente le Jaune reçu un sms du Vert tendre : “Un chtit cinoche ça te dirait?”. Le jaune pousse un long soupir en regardant le ciel et questionne le Bleu astral : “pourquoi donc ? Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ?” Le Jaune attend la réponse. Silence. Un long silence. Bourdonnements aux oreilles. Respiration haute. Regard jaune et flou.

Le Jaune allume une cigarette mentholée, le Bleu astral répond. “Qu’est-ce que tu aimes réellement chez le Rouge ? Ce n’est pas la première fois qu’il te fait attendre, non ?” Le Jaune agacé, souffle la fumée de sa cigarette en demandant au Bleu astral:”pourquoi tu me réponds toujours par des questions ?” Le Bleu astral :”et toi, pourquoi ne réponds-tu pas aux miennes ?”

Le Jaune a bien compris qu’il ne s’en sortirait pas indemne. Il dit : “bon ok ! Voilà ce qui se passe : quand j’ai envie de passer un moment Rose réconfort avec le Vert tendre, il n’est jamais disponible ! Et quand le Rouge me donne enfin rendez-vous, il ne vient pas et le Vert tendre me sollicite. Je suis sure que le Rouge ne vient pas parce qu’il se fout de moi. Je suis sure que le Rouge a décidé de se faire une toile avec une autre couleur. Je suis sure que le Rouge me trouve nul et inintéressant. Sans doute que le Vert tendre me sollicite parce qu’il sent que je suis à l’envers. Je suis nul de toute façon.”

Le Bleu astral insiste: “Jaune, répond à ma question, qu’est-ce que tu aimes réellement chez le Rouge ?”

Le Jaune : “ce que j’aime chez le Rouge c’est ce contact irrésistible de nos deux couleurs qui me fait toucher au Roux éternel. Quand je suis seul, je ne suis que du Jaune. Lorsque le Rouge m’enlace, se fond en moi et me murmure des mots doux à l’oreille, je me sens divinement Roux éternel. Le Roux éternel me fait sentir unique, beau, sensuel, intelligent, désirable. Et je rayonne et je chante au-dedans. Aucune autre couleur ne me fait vibrer au son du Roux éternel ! Je suis dépendant du Rouge. J’en veux toujours et encore plus. Mais il me glisse entre mes pigments. Et je reste avec le Jaune que je suis. Nostalgique.”[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/1″][vc_column_text]

Le Roux éternel, est l’effluve d’une étreinte charnelle et éthérée, passionnée et fugace.

Le Bleu astral : “Jaune, tu m’en fais voir de toutes les couleurs ! Tu n’arrêtes pas de voir le Vert à moitié vide. Mais toi, tu es Le Jaune ! Ne vois-tu pas que tu rayonnes ? Ne vois-tu pas toutes ces couleurs qui se nourrissent de ta lumière ? Oublie ce Rouge et répond au Vert tendre. Que serait-il sans toi ? Que seraient le Vert olive, le Vert mousse, le Vert forêt, le Bleu canard, le Turquoise et d’autres, sans ton existence chaleureuse, lumineuse et mordorée ?”

Sur ces belles paroles, le Jaune se ressaisit. Le Bleu astral avait absolument raison. Le Jaune prit son téléphone pour répondre au Vert tendre et lui dire qu’il était libre. Au même instant le Rouge surgit :”Jaune, je suis rouge de colère ! J’étais coincé dans le tube de peinture, il y avait un bouchon. J’espérais que tu sois encore là. J’avais hâte de te retrouver. J’aime tant goûter au Roux éternel qui est en toi.”

Le Rouge enlaça le Jaune par le cou, il l’embrassa subrepticement sur la bouche et cette demi seconde dura un temps très long que l’on nomme communément l’éternité.

Dans la félicité,
Youmna

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *