Rouge piment

Hot hot hot in the winter !

La couleur de la semaine

Un fil d’Ariane hebdomadaire pour tisser une année colorée de sens.

Il fait tellement froid que j’ai chaud. Vous connaissez cette sensation d’être en contact tellement longtemps avec le froid que votre peau se met à bruler ? C’est un peu ce qui nous arrive en ce moment. Le Rouge piment vient nous dire que parfois, les extrêmes se confondent et permutent de pôle. Comme dans le nouveau film d’Almodovar, “Les nouveaux sauvages” où le gentil et le méchant s’inversent les rôles en cours de route et brouillent la dualité habituelle de notre lecture, où l’amour et le déchirement se révèlent possibles au cours d’une même soirée. Je ne vous en dit pas plus au cas où vous ne l’auriez pas encore vu.

Le Rouge piment a la vocation de repousser nos limites pour nous montrer que c’est en dehors de notre zone de confort que la magie agit. La fatigue n’est que mentale. Le corps ne possède pas d’énergie. Il est traversé par elle. La représentation que nous avons de la fatigue empêche l’énergie de circuler. La fatigue ne se place JAMAIS dans le corps, toujours dans la tête. Bien sûr, nous avons besoin d’un sommeil, d’une alimentation et d’une vie équilibrée. Le Rouge piment ne prône pas le surmenage. Il challenge les croyances que nous avons sur nos limites.

Lorsque le Rouge piment colore notre semaine, il nous propulse d’une énergie propice à défier l’une de nos limites, afin de nous rapprocher de notre être racine. Quel challenge allez-vous accomplir cette semaine et quelle limite allez-vous dépasser pour le réaliser ? Demandez au Rouge piment de vous aider, il est là pour ça ! Quelle dose choisissez-vous sur une échelle de 0 à 10 ?

De mon côté, le challenge que je décide de relever cette semaine : je mets en place mon training d’acteur personnel de 45mn aujourd’hui et je le démarre de suite. Ce qui implique de me lever 45mn plus tôt chaque matin et de traverser ma croyance limitante que ça va me fatiguer et que je n’en suis pas capable. Je prends une dose de Rouge piment 10 sur 10 pour qu’il me fasse aller au bout de cet engagement. C’est-à-dire jusqu’à la dernière représentation de mon prochain spectacle sur le vêtement (infos à venir :-)))) ! Et vous, quel est votre challenge ?

Le Rouge piment allume la mèche de l’arrogance pour la permuter en audace.

Nous sommes engagés en plein Rouge piment cette semaine. Et pourtant quelque chose vous retient d’y aller et d’oser. Il se pourrait que votre arrogance vous coupe de la vocation du Rouge piment. Prenez le temps de ressentir ce qui brûle avant de vous ruer sur l’extincteur en vous faisant croire que vous y êtes parvenus. C’est une couleur qui requiert beaucoup d’audace. Pour cela écoute et courage sont de mise.

Le Rouge piment est très exigeant. Il est à doser en cohérence avec ce que vous souhaitez traverser. Acceptez de le laisser prendre le dessus pour quelques minutes. Qu’est-ce que ça réveille chez vous ? Vous laissez-vous impressionner par le Rouge piment ? Cherchez-vous à attirer son regard pour vous prouver que vous êtes aussi radical que lui ? Réveille-t-il chez vous votre tendance au rapport de force ?

Un baiser Rouge piment enivre et fait fondre les tracas. Mais attention aux effets secondaires, il risque de vous glacer le cœur! Et de se consumer lui-même par la même occasion. Ça va de pair. Le Rouge piment transmute la sensualité en érotisme et la poésie en peau tout court. C’est-à-dire qu’il traverse l’épiderme d’une énergie concrète pour nous permettre de sortir du rêve et de rencontrer l’autre dans une réalité charnelle.

Le Rouge piment nous impose de lâcher le contrôle. C’est le secret pour faire fondre l’arrogance et dépasser l’égo en rejoignant l’audace. Le Rouge piment nous porte et nous soutient pour traverser la peur du jugement, du rejet ou de l’abandon. Nous nous retrouvons alors sur l’autre rive. Celle où il est enfin possible de réaliser nos rêves et de canaliser notre énergie grâce au dosage du Rouge piment. Car le meilleur moyen de lâcher prise en sa présence est d’apprendre à en maitriser son dosage afin de déjouer les pièges qui nous ballotent d’une extrême à l’autre. Ainsi nos paradoxes sont au service de nos désirs, plutôt que de les anéantir.

Chaleureusement,
Youmna