À propos

Youmna Tarazi

L’abondance prend racine dans le monde invisible. Les dirigeants qui l’ont compris manifestent une entreprise innovante qui transcende la crise.

Une crise est le symptôme d’une vision révolue, déconnectée du vivant. Elle pointe la direction à prendre pourvu que l’on accorde du crédit à l’impalpable et à ce qui s’éprouve avant de se concevoir.

img2

Youmna Tarazi, la créativité au service de l'entreprise

Créatrice dans l’âme, Youmna a fondé l’entreprise S’Habiller Vrai en 2013. Elle la dirige, entourée d’une équipe qui compte plus de 10 collaborateurs.

Elle accompagne les dirigeants confirmés, les leaders et les organisations qui ont saisi que traverser la crise, c’est faire différemment. Elle leur offre le cadre et la présence nécessaires pour incarner pleinement leur vision innovante dans la matière et affirmer leur autorité sur leur marché.

L’identité

Née en Orient et installée en Occident à l’âge adulte, trilingue depuis que je sais parler, le questionnement identitaire me poursuit depuis l’enfance. Après des décennies à tenter de répondre en vain à la question “qui suis-je”, je préfère aujourd’hui m’appuyer sur l’interrogation “Comment je réagis à une situation à la fois, à partir de mon éthique et de mes valeurs ?”
Ainsi chaque situation, chaque rencontre, font émerger une facette de l’identité en mouvement, sans la figer dans une représentation.
Le système identitaire, organisme vivant en transformation, se loge dans les modalités d’être au monde d’un professionnel. Une situation fait écho à une autre, la vie professionnelle résonne avec la vie personnelle. A partir d’un détail, nous pouvons tirer le fil d’Ariane qui emmène au cœur du vrai sujet, voilé par le symptôme.
Votre identité n’est pas à définir.
Elle est à éprouver dans l’alignement de votre être en action.

La cohérence

Grandie en pleine guerre du Liban, je suis témoin dès l’enfance des graves conséquences sur ma famille : pénurie d’argent après une période de faste, peurs et déchirements d’héritages.
Face à l’absurdité de la situation, j’éprouve à l’âge de 12 ans la fulgurance que l’argent que l’on gagne, n’est que le fruit des talents mis en mouvement, sans dépendre de sa famille ou d’un système. Je me fais la promesse que jamais l’argent ne sera une entrave à mes élans, ni à mon accomplissement.
Simultanément à cette prise de conscience, je produis des bracelets brésiliens dans le but de les vendre et de m’offrir le voyage en italie, que mes parents ne pouvaient me payer. Cinq ans plus tard, c’est chose accomplie !
Trente ans plus loin, je fonctionne toujours avec cette même ligne directrice qui forge la colonne vertébrale de ce que j’incarne et transmets : on récolte ce que l’on sème et ce que l’on a su cultiver avec l’intelligence des 3 cerveaux : cœur – corps – esprit.

Se réinventer

Je me suis réinventée 4 fois depuis l’âge de 8 ans. J’ai eu 4 vies où mon être au monde, ma perception de moi-même et mon environnement étaient totalement différents.
A chaque bascule j’ai cru mourir tant la souffrance était insoutenable.
A chaque renaissance, j’ai remercié la vie de m’avoir fait traverser ces épreuves tant la liberté intérieure se déployait, mêlée à une jouissance de la vie amplifiée et nuancée.
Je ne suis pas exceptionnelle. J’ai simplement choisi de me donner les moyens de vivre une existence affranchie.
Face à un point de bascule douloureux, nous avons deux choix : succomber à la nécrose ou se réinventer. Les deux choix sont au même niveau, pour tout le monde, sans exception. Les adeptes du premier choix s’inventent des prétextes pour justifier l’impasse et l’impuissance. Ils campent dans le triangle bourreau-sauveur-victime, convaincus de manquer de chance. Les adeptes du second choix transcendent ce triangle infernal, pour puiser en eux-même l’élan de se hisser au-dessus de la réalité, pour la réinventer et s’affranchir des entraves.
Je reste persuadée que la souffrance n’est pas nécessaire pour créer ou se réinventer, bien au contraire !
Mais elle est un levier, plutôt qu’une malchance, lorsqu’on n’a pas d’autre choix que d’y faire face. Pourvu que l’on choisisse les bonnes personnes pour se faire accompagner.

La résilience

J’ai développé l’aptitude de vivre en situation de crise. J’ai accédé à des ressources insoupçonnées en moi, cela a renforcé ma sécurité intérieure et ma créativité à rebondir. Puis j’ai appris à utiliser mes ressources hors situation de crise, et à découvrir le goût savoureux de la vie, sans l’intensité de l’adrénaline de crise.
J’ai été très surprise d’entendre de l’un de mes thérapeutes “le mot qui me vient quand je t’entends c’est : miraculée”. Je n’ai pas l’impression de l’être. Mais cela me relie à la sensation de grâce que j’éprouve le plus souvent. Ce goût de grâce en situation de crise ou en situation ordinaire, est la saveur principale de mes accompagnements.
En dehors de toute séduction et de toute manipulation, c’est la reconnexion à l’intime qui opère la révolution. Traverser peut-être la honte, la peur, la colère, l’angoisse dans un cadre professionnel de confidentialité et de bienveillance, comme les différentes couches de la terre tapies dans l’obscurité. Pour planter une nouvelle graine qui tend vers la lumière, enracinée dans la durée.

La vision

Lorsque j’ai fondé S’Habiller Vrai, je suis devenue productive du jour au lendemain parce que j’ai eu la vision.
La vision est un éprouvé corporel vibrant que l’on ressent dans toutes les cellules et plus précisément dans le cœur. Lorsqu’elle est là, elle n’est plus à prouver mais à vivre.
On “voit” avec clarté la sensation du point d’arrivée sans en maîtriser les tenants et aboutissants. Vous n’avez pas besoin de savoir comment réaliser votre vision. Uniquement la concevoir et la vibrer. La vie et les synchronicités se chargent du reste.
Ensemble nous permettons à votre grande vision de trouver le chemin, pour vibrer dans le corps, puis s’incarner dans la matière.

Une vision est un flux vibratoire dans le corps, initié par le cœur. Dans cet espace il n'y a plus rien à prouver, tout est à éprouver.
Youmna Tarazi

Je veux me faire accompagner par Youmna

L’accompagnement en cohérence identitaire est réservé aux dirigeants d’entreprise qui ont déjà l’infrastructure qui leur a permis de dépasser les 100K ou 1M de Chiffre d’affaire.

Je pose ma candidature

Instagram

Les coulisses en image

Retrouvez-moi sur Instagram pour plus de flow et de show !

S'abonner au compte
S'abonner au compte
www.youmnatarazi.com utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).